Barry Callebaut

Engagement contre le travail des enfants dans la production de cacao

L’éradication du travail des enfants est un défi qui préoccupe l’ensemble de l’industrie du cacao depuis plus d’une décennie. Bien que la situation se soit améliorée à maints égards, le travail des enfants perdure. Il est donc crucial de mettre en œuvre de nouvelles pratiques et de combiner les approches existantes pour obtenir l’effet désiré.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
L’éducation des enfants a un impact positif sur l’ensemble de la communauté.

«Cocoa Horizons est un programme de durabilité dont l’objectif est de promouvoir la prospérité des cacaoculteurs en créant des communautés agricoles autosuffisantes qui préservent la biodiversité et protègent les droits des enfants.»

La Fondation Cocoa Horizons défend une approche respectueuse des enfants axée sur l’engagement social. Elle recense systématiquement les régions et villages où le risque de travail des enfants est élevé. Les actions peuvent ainsi être concentrées là où elles sont le plus nécessaires.

Au cours de la période 2017/18, le champ d’application de ses mesures a été étendu par rapport à l’année précédente:
– 8914 ménages en Côte d’Ivoire (contre 2073 en 2016/17)
– Nouveau: 4342 ménages au Ghana

Les activités sont axées sur des mesures qui favorisent des changements de comportement immédiats au sein des communautés villageoises. Les adultes sont par exemple formés pour accomplir des travaux auparavant effectués par des enfants. Les enfants peuvent ainsi rester à l’école, ce qui, à long terme, a une influence positive sur le développement de l’ensemble de la communauté.

«Nous devons travailler avec les cultivateurs de cacao pour faire évoluer les mentalités: Les enfants ne doivent pas accomplir des activités dangereuses, mais aller à l’école et acquérir des compétences pour leur avenir.»
Andres Tschannen, Partnership lead Child labor, carbon & forest, and agronomy chez Barry Callebaut

Cocoa Horizons va à la rencontre de la population et s’implique localement. Un camion aménagé en centre d’information mobile se rend également dans des régions reculées. La population locale est sensibilisée aux effets négatifs du travail des enfants et on lui montre comment faire pour que les enfants puissent continuer d’aller à l’école. Au cours de la période 2017/18, 65 communautés ont été visitées et 20 748 personnes ont participé à des programmes de sensibilisation.

Les enfants ne devraient pas devoir à travailler, mais aller à l’école et acquérir des compétences pour l’avenir.

Enfin, Cocoa Horizons s’efforce d’intégrer les femmes des communautés vivant de la culture du cacao dans ses programmes. Cela permet non seulement de briser le cycle de la pauvreté, mais aussi de résoudre une cause sous-jacente du travail des enfants. Des études montrent que les femmes qui gagnent un revenu investissent dans leur communauté et dans l’avenir de leurs enfants. En 2017/18, plus de 19 000 agricultrices étaient inscrites à Cocoa Horizons. La fondation encourage la participation des femmes aux programmes de formation en agroforesterie et assure leur formation professionnelle. Ces mesures aident par exemple les agricultrices à devenir elles-mêmes formatrices ou à occuper des postes de direction dans les organisations paysannes. La saison dernière, 306 femmes ont participé à des programmes de formation et 218 agricultrices occupaient des postes de direction dans des organisations paysannes au 31 août 2018.

Le travail des enfants est un symptôme de causes plus profondes et ne peut être éliminé sans lutter contre la pauvreté systémique. C’est pourquoi Cocoa Horizons poursuit une approche globale de durabilité visant à professionnaliser la culture du cacao. Les agriculteurs ont accès au savoir-faire et à des financements pour améliorer la productivité de leur exploitation et réduire leur dépendance vis-à-vis du cacao grâce à des cultures diversifiées.

Weitere Artikel

UBS
Le recul de la forêt tropicale est un problème majeur. La déforestation détruit des habitats naturels et menace la biodiversité. Chez UBS, les relations avec les compagnies d’huile de palme sont donc régies par une directive ad hoc.
Credit Suisse
Les transports publics constituent un moteur majeur du développement socio-économique. Credit Suisse a cofinancé au cours des dernières années une ligne ferroviaire qui ouvre de nouvelles perspectives pour la population et l’économie éthiopiennes.
Logo-Schweizerkreuz

Le développement économique est le meilleur moyen de réduire la pauvreté.

Newsletter