Barry Callebaut

La référence absolue pour la réduction des émissions de CO2

L’objectif ambitieux de l’accord de Paris – limiter le réchauffement climatique mondial à sensiblement moins de 2° C – a poussé de nombreuses entreprises du monde entier à agir. Barry Callebaut veut présenter un bilan carbone favorable d’ici à 2025. Pour y arriver, l’entreprise considérera, outre son empreinte carbone, l’ensemble des activités et de la consommation d’énergie de toute la chaîne de valeur.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Barry Callebaut a déjà pris des mesures pour réduire ses émissions directes et sa consommation d’énergie. Cependant, tenter d’influencer la production de cacao et de lait en poudre se révèle compliqué. Alors comment un fabriquant de chocolat peut-il s’attaquer au problème?

Une norme commune pour la réduction des émissions de carbone

Partenariats et processus

Le défi de la réduction des émissions dans la chaîne de valeur implique pour toutes les entreprises concernées d’agir ensemble et de s’accorder sur une série de mesures et de normes de rapport communes. Barry Callebaut a donc choisi de coopérer avec la Gold Standard Foundation et des partenaires stratégiques afin d’établir un guide pour toute la chaîne. Ils ont défini ensemble comment les mesures prises peuvent être documentées, reconnues et intégrées aux rapports via les objectifs de performance. Mars, Danone, General Mills, Ben & Jerry’s ainsi que Livelihoods Fund ont rejoint Barry Callebaut pour développer et tester cette approche.

Chaînes de valeur: précieux arbres fruitiers

Cette approche globale permettra à Barry Callebaut de maximiser la réduction des émissions dans certains domaines et d’utiliser l’excédent pour compenser l’empreinte carbone d’autres domaines exigeants. L’impact positif sur le bilan carbone de la plantation d’arbres fruitiers dans les cacaoyères, par exemple, peut aider à compenser les émissions du transport par bateau.

L’objectif est un bilan carbone favorable.

Une norme commune pour la réduction des émissions carbonées

En 2003, le WWF et d’autres ONG internationales ont introduit une norme de bonne pratique, appelée Gold Standard. L’idée est que les projets visant à réduire les émissions de CO2 dans le cadre du mécanisme pour un développement propre (MDP) des Nations unies promeuvent, en même temps, le développement durable. Cette norme est aujourd’hui soutenue par plus de 80 ONG et la fondation assure le suivi de plus de 1400 projets dans plus de 80 pays.

Plus d'articles

Agenda 2030
L’eau propre et potable est un élément essentiel pour la santé et le bien-être. Aujourd’hui, plus de 91% de la population mondiale ont accès à l’eau potable. Et la situation générale s’améliore d’année en année.
Agenda 2030
Des progrès considérables ont été réalisés à l’échelle mondiale dans la lutte contre le travail des enfants. Ces 20 dernières années, celui-ci a diminué de moitié à travers le monde. L’ONU se propose, d’ici à 2025, de mettre un terme à toute forme de travail des enfants.
Logo-Schweizerkreuz

Le développement économique est le meilleur moyen de réduire la pauvreté.

Newsletter