Novartis

Un engagement contre le paludisme

Le paludisme peut être évité et soigné. Pourtant, c’est toujours l’une des maladies les plus mortelles dans de nombreux pays en développement. Novartis a démarré son combat contre le paludisme voici plus de vingt ans, lorsque l’entreprise a décidé de poursuivre le développement d’une molécule ultra novatrice de son pipeline pour ensuite la commercialiser. Depuis lors, la société pharmaceutique est très engagée dans la lutte pour l’élimination de la maladie et a déjà contribué de manière significative à réduire le nombre de décès imputables au paludisme.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Depuis plus de vingt ans, Novartis s’investit dans la recherche sur le paludisme et l’accès aux médicaments.

Le combat contre le paludisme se mène sur plusieurs fronts. En effet, son élimination est un défi complexe. Elle repose sur l’accès à la prévention, l’exactitude et la rapidité du diagnostic ainsi que des médicaments permettant de traiter efficacement la maladie. Une trilogie qui passe par des structures et des politiques de santé ad hoc et par la qualification du personnel dans les pays touchés.

Pionnière dans l’action en faveur d’un monde sans paludisme

Novartis a joué un rôle de pionnier dans la lutte contre le paludisme. Depuis plus de vingt ans, la société pharmaceutique déploie tous les moyens à sa disposition pour faire progresser la recherche-développement et améliorer l’accès aux médicaments. Son initiative contre le paludisme prévoit d’intervenir sur plusieurs points: informer sur le terrain et fournir des médicaments font partie du catalogue de mesures, tout comme chercher de nouveaux principes actifs innovants pour la prochaine génération de traitements et mettre au point un vaccin. Ce vaccin n’est certes pas pour demain, mais les efforts déployés portent leurs fruits. Depuis 2001, en collaboration avec diverses organisations, Novartis a traité à prix coûtant près de 900 millions d’adultes et d’enfants atteints de paludisme dans 60 pays.

Dix ans de partenariat avec Medicines for Malaria Venture (MMV).

De nouveaux médicaments sont indispensables

La résistance des agents pathogènes aux traitements antipaludiques actuels est un problème croissant. Il est urgent de mettre au point la prochaine génération de médicaments à même de déployer leur efficacité dans tous les schémas de résistance et dans toutes les régions du monde. Lors de la Journée mondiale contre le paludisme, Novartis a annoncé un investissement de 100 millions de dollars dans la recherche-développement de nouveaux médicaments pour les cinq prochaines années. La science et l’innovation sont en effet indispensables à la lutte contre le paludisme.

Depuis 2001, Novartis a traité près de 900 millions de malades dans 60 pays.

Liens:
Novartis Malaria Initiative (en anglais)
World Malaria Day 2019 (en anglais)

Weitere Artikel

UBS
Le recul de la forêt tropicale est un problème majeur. La déforestation détruit des habitats naturels et menace la biodiversité. Chez UBS, les relations avec les compagnies d’huile de palme sont donc régies par une directive ad hoc.
Credit Suisse
Les transports publics constituent un moteur majeur du développement socio-économique. Credit Suisse a cofinancé au cours des dernières années une ligne ferroviaire qui ouvre de nouvelles perspectives pour la population et l’économie éthiopiennes.
Logo-Schweizerkreuz

Le développement économique est le meilleur moyen de réduire la pauvreté.

Newsletter