Novartis

Comment Novartis contribue à améliorer l’accès aux médicaments

Chaque année, plus de 800 millions de personnes à travers le monde bénéficient de médicaments de la société pharmaceutique Novartis. Cependant, quelque 2 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des médicaments et à des soins médicaux de première nécessité. Novartis veut contribuer à changer cela: les patients doivent pouvoir obtenir les médicaments dont ils ont besoin, où qu’ils habitent.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

L’amélioration de l’accès aux médicaments s’est longtemps concentrée sur les pays à faible ou moyen revenu. Novartis a pris diverses mesures dans ces régions pour aider les gens à vivre mieux et plus longtemps. Au départ et pendant plusieurs décennies, l’accent a été mis sur les maladies infectieuses. Mais ces dernières années, l’entreprise s’est également engagée dans le domaine des maladies non transmissibles avec des moyens croissants et selon de nouveaux modèles d’affaires, à l’exemple des programmes Novartis Social Business. Au total, plus de 60 marques locales ont été lancées dans une trentaine de pays émergents, ce qui a permis d’atteindre plus de 220 000 patients supplémentaires.

Une transformation radicale pour un meilleur accès

Aujourd’hui, l’accès aux médicaments ne se limite plus à certaines régions et doit être considéré globalement. Cela suppose pour Novartis une transformation en profondeur de la manière dont elle mène ses activités. Une nouvelle approche vise à élargir l’accès à l’innovation médicale et à intégrer systématiquement cette stratégie dans son modèle d’entreprise. Les premiers pas dans ce sens ont déjà été réalisés et reconnus par la fondation indépendante Access to Medicine: dans son «Access to Medicine Index 2018», celle-ci adjuge la deuxième place à Novartis, elle qui arrivait encore en troisième position en 2016. Mais en quoi ce changement consiste-t-il?

Fin 2017, Novartis a défini des principes en matière d’accès (Novartis Access Principles) et s’est mise à les intégrer systématiquement dans son modèle d’affaires. Ces principes reposent sur trois piliers: la réorientation de la recherche-développement sur les besoins de la société, l’adoption de modèles de tarification et d’accès novateurs et le renforcement des systèmes de santé. La volonté d’intégrer systématiquement les stratégies d’accès à la recherche, au développement et à la commercialisation de tous les nouveaux médicaments est ici déterminante.

Trois piliers: les principes d’accès de Novartis

  • Recherche-développement 
    Le portefeuille de produits de Novartis est systématiquement évalué à la lumière des besoins de la population insuffisamment médicalisée. Les résultats sont pris en compte dans la stratégie de découverte et de développement de médicaments.
  • Accessibilité
    Pour assurer la disponibilité de ses médicaments, Novartis se fonde à la fois sur des stratégies d’accès opérantes et sur des solutions novatrices pour la lutte contre les maladies.
  • Renforcement des systèmes de santé
    En collaboration avec des gouvernements et d’autres partenaires, Novartis encourage la qualité des soins dans les domaines où il est possible d’avoir un impact maximum.Les obstacles locaux aux soins de santé sont si possible neutralisés. 

Premier pilier: Évaluer systématiquement le portefeuille de recherche-développement

Les besoins des groupes de population mal médicalisés sont systématiquement pris en compte dans le développement de nouveaux médicaments. Depuis 2016, un groupe de travail institué par Novartis évalue des programmes spécifiques de développement de médicaments brevetés et de génériques, avec en ligne de mire les groupes de patients vulnérables. Il s’agit par exemple de développer de nouvelles formulations de médicaments existants et de les rendre accessibles à de nouveaux groupes de patients. La recherche a ainsi porté sur une nouvelle formulation d’hydroxyurée contre l’anémie falciforme, sur une thérapie visant l’insuffisance cardiaque en lien avec la maladie de Chagas et sur le développement d’un nouveau traitement du paludisme destiné aux nourrissons de moins de cinq kilos. 

Novartis collabore en outre avec un grand nombre de partenaires et d’ONG. Sa coopération avec le Global Antibiotic Research & Development Partership, qui a pour but d’accélérer la disponibilité d’antibiotiques génériques destinés aux enfants dans les pays à bas et moyen revenus, en est un exemple.

Deuxième pilier: Développer des stratégies d’accès concluantes

Le développement de nouveaux médicaments exige d’importants travaux de recherche et coûte cher. Or il faut pouvoir financer la découverte de nouveaux produits pharmaceutiques répondant mieux aux problèmes de santé, tout en permettant au plus grand nombre possible de patients de bénéficier de traitements efficaces. Trouver l’équilibre n’est pas chose facile. Pour améliorer l’accès aux médicaments, Novartis met au point des stratégies d’accès opérantes, des solutions innovantes en réponse aux maladies chroniques et des approches non brevetées.

Davantage de variantes locales peu coûteuses

La situation locale est aussi systématiquement prise en compte lors de l’établissement du prix des médicaments. Dans les pays à faible ou moyen revenu, Novartis propose des versions locales à moindre prix de nombreux traitements novateurs et prend l’initiative d’ajuster les prix à la baisse. D’ici à 2020, quelque 50 marques locales devraient venir s’ajouter à la soixantaine déjà lancées.

Troisième pilier: Renforcer des systèmes de santé pour un résultat maximum

Un traitement ne peut être meilleur que le système dans lequel il est délivré. On observe parfois des obstacles locaux aux soins de santé qu’il s’agit de neutraliser. En collaboration avec des gouvernements et des ONG, Novartis encourage la qualité des soins là où il est possible d’avoir un impact maximum. Le transfert des connaissances est un autre domaine où elle peut apporter son aide en appuyant la formation professionnelle du personnel médical. Depuis 2011, de jeunes scientifiques de pays à bas et moyen revenus prennent part au programme de formation Next Generation Scientist. En collaboration avec l’Université de Bâle, Novartis a ainsi tiré parti de la présence de plus de 140 scientifiques talentueux issus de 25 pays. De leur côté, les participants ont pu développer leurs compétences dans le cadre de stages de recherche de trois mois durant lesquels ils ont bénéficié d’un encadrement personnalisé et pratiqué des activités de recherche spécifiques.

Plus d'articles

Novartis a démarré son combat contre le paludisme voici plus de vingt ans, lorsque l’entreprise a décidé de poursuivre le développement d’une molécule ultra novatrice de son pipeline pour ensuite la commercialiser. Depuis lors, la société pharmaceutique est très engagée dans la lutte pour l’élimination de la maladie
Logo-Schweizerkreuz

Le développement économique est le meilleur moyen de réduire la pauvreté.

Newsletter